Inscrivez-vous !
Charnelle Attitude <-- Cliquez vite pour profiter pleinement du site (c'est gratuit) !
L'inscription permet l'accès aux photos rondes, aux annonces d'hommes, femmes rondes et couples libertins, au tchat, à la messagerie de rencontre gratuite

par
LE LAC
by Midori-Ko




J'y reviens souvent... Où me direz-vous?
Et bien à ce fameux lac...à ce jour là...
Dans mes rêves les plus intimes et précieux; à la rencontre, à la découverte de l'autre et de soi...Celle qui nous pousse à avancer sur le chemin...Notre chemin... Et quel chemin!

Nous sommes venus en voiture un certain jour de février...
L'hébergement que nous avions choisi était un ancien moulin réaménagé en chambres d'hôtes. C'était un peu original, atypique...à notre image.
Nous ne nous connaissions que depuis peu et pourtant...


La pièce principale transformée en salle à manger est somme toute assez rustique, remplie d'objets anciens chinés ça et là ornée d'une magnifique cheminée...
Les chambres, au nombre de deux, ont elles aussi été refaites. L'une est assez petite et l'autre, la notre le temps de cette escapade, un peu plus grande, toute simple, blanc et bleu....
Malgré la saison, le soleil brille et filtre à travers les carreaux...La chambre baignée de lumière est paisible et douce...Je me sens bien...Quoi qu'un peu nerveuse...
Oui... je connais cet endroit. J'y suis déjà venue...lieu de mes rêvasseries solitaires des plus romantiques aux plus inavouables.... J'aime être ici, revenir et avec lui !

Après nous être restaurés à la table de nos hôtes toujours aussi généreuse, nous décidons de partir explorer les environs...
Il fait froid, un froid sec...
Un tantinet désagréable pour lui, natif d'îles lointaines et chaudes.
C'est donc assez couvert, que je l'entraîne vers le lac..."Mon lac..."
Mon coeur bat tellement fort que je l'entends bourdonner dans mes oreilles...
Il risque de croire que je ne suis pas vraiment avec lui...sentir une distance.
Distance de ma peur, de me lancer, de me lâcher... mais certainement pas d'un quelconque désintérêt ....

J'ai eu envie de me jeter sur lui a la seconde où je l'ai vu. Mon corps, en sa présence, réagit au moindre effleurement, à la moindre caresse.. Et que dire de ses baisers qui m'emplissent le coeur et font ronronner mon chat (pour ne citer personne … sourire)
Cet homme, je l'aime de toute la fibre de mon être. Il est à la fois mon ami, mon amant, mon amour...


Il sait que je suis une coquine, libre de sa sexualité... Mais jusqu'où connaît - il mes désirs les plus profonds ? Mes phantasmes les plus « limites » et non limités?
Je suis « sexuelle » avec lui... Mais là, j'aimerais le surprendre sans pour autant le choquer... J'ai peur de ce qu'il pourrait penser de moi.

Et voilà, nous y sommes... L'immense étendue d'eau devant nous, paisible semblable à mes souvenirs... A droite, il y a toujours cet arbre tordu dont les branches basses viennent effleurer l'eau...
A droite, à gauche....allez on y va... Je mets ma main dans ma poche afin de m'assurer de son contenu... Un bandeau et une cordelette.
Oui.... Je n'ai rien oublié.
Je lui prends la main et hop à gauche... Nous empruntons le chemin, main dans la main, pour faire le tour du lac comme de gentils petits amoureux....

Nous marchons en silence... jusqu'à un vieil arbre, « le vieil arbre aux secrets chuchotés »...
Je m'arrête... Et je l'embrasse d'abord timidement. Puis encouragée par les siens, mes baisers deviennent plus humides avec plus « de langues mélangées »....Plus fougueux.
Instantanément, je me mets à frissonner, à vibrer...A mouiller.... Je recule....l'arbre est derrière moi....Et ainsi adossée, je lui prends sa main pour la glisser dans ma culotte. J'ai pris soin de mettre une robe et un collant bien chaud.Je vous rappelle qu'il fait froid. Ma tenue reste pratique bien que peu sexy mais ma petite chatte est tout à fait accessible.
Avec ma main, j'imprime un mouvement à la sienne...J'ai envie qu'il me caresse mon petit bouchon... Je le laisse me fouiller l'entrejambe de ses doigts... Je suis excitée à l'idée qu'il découvre à quel point je le veux...Je continue de l'embrasser.. J'aime quand il me dévore la lèvre inférieure... Cela me fait toujours sourire... Je le veux gourmand et il n'a pas l'air de se faire prier !

Mes tétons se sont durcis sous l'étoffe de mon soutien gorge.... Cette sensation m'arrache un petit cri... Je sens son excitation à travers son pantalon.... Je le touche, jauge cette envie et le malaxe doucement au travers du tissu...Il introduit deux doigts dans mon intérieur désormais détrempé...je sens le plaisir monter, je l'accueille et jouis sous ses doigts et ses baisers....Dans un râle retenu.... Je suis toute rouge presque gênée....Mes yeux remplis de volupté et d'envie mélangées, regardent les siens.... Ce regard qui me touche, me bouleverse... Ce regard qui me veut aussi.
Jusqu'ici, rien d'extraordinaire me direz-vous... mais il ne s'agit que du début.... J'ai envie de plus....

Je retire sa main, me réajuste et fait presque comme si de rien n'était... Je la lui reprends amicalement afin de poursuivre notre promenade...
Cette fois, ce n'est pas aux oreilles que je sens battre mon coeur....
Il reste à mon écoute malgré mon silence.... Et m'accompagne sans plus de commentaires sur ce qui vient d'arriver...
J'adore ça passer de la sexualité, aux bavardages, au silence, aux débats animés... du tout et rien...
Et avec lui c'est tellement bon ! Et tellement simple !

Quelques pas plus loin, je me stoppe à nouveau et c'est Lui que je pousse contre un arbre...Je défais avec maladresse mais empressement son pantalon...Je me mets à genou et j'enfourne dans ma bouche son sexe qui au fur et à mesure de va et vient redevient fier de se montrer...Je prends ses mains et lui suggère de me tenir la tête...Il me guide doucement, un peu plus fort...Mais moi je voudrais qu'il me baise la bouche...vraiment...Comme si ma bouche était mon intimité...juste pour son plaisir sans qu'il ne réfléchisse à moi en particuliers...S'il savait à quel point cela m'excite !
Je m'interromps et décide d'oser Lui dire...
Après tout, il n'y a pas de mal à s'exprimer. Au pire , j'essuierai un refus...
Je le regarde dans les yeux, il me tient les cheveux...
« Baise-moi la bouche » dis-je imperceptiblement .

Je respire un bon coup en fermant les yeux et recommence plus fort tout en le fixant : «  Baise-moi la bouche ! Je veux que tu me baise la bouche et que... » Je ne reconnais pas ma voix... Elle est éraillée, tendue d'un désir urgent...presque violent...
Il ne me laisse pas le temps de finir...Il m'attrape le visage. Il se met à aller et venir au gré de son envie, à s'enfoncer avec vigueur, vers ma gorge faisant malgré tout attention à me laisser respirer ; me tenant tantôt par les cheveux tantôt par la tête. En cet instant, je me sens tellement bien. Je mouille comme jamais.
En plus, l'idée qu'il me fasse confiance et qu'il continue cette danse des sens, me remplie de joie, d'amour et...
Avant d'accéder à mon souhait,je l'ai vu prendre le temps de chercher dans mon regard ce qu'il pouvait se permettre...
Il finit par me dire qu'il va jouir...Et moi je veux goûter son nectar. « oui jouit !» Je lâche un « viens » rauque et pressant.
Je n'ai pas eu à attendre longtemps qu'un liquide chaud et sirupeux me coule au fond de la gorge...
Il retire sa queue que je garde en main afin de la lécher de l'essuyer sur mon visage...J'aime son odeur...l'odeur de son sperme...Je lui remets son pantalon. Comme précédemment et le plus simplement du monde, nous reprenons cette route jonchée de surprises....

Tout en faisant le tour de petits tours de préliminaires de baisers en petites baises....Nous arrivons à la cabane d'observation des oiseaux...Je l'invite à y monter...Elle est faite de palissades avec des ouvertures horizontales qui servent habituellement à rester discret durant l'observation aux jumelles des oiseaux...Cela en fait un endroit plus intime à l'abri des regards et du froid. Au centre, un tronc d'arbre et quelques petites tables...

Nous en faisons le tour... Silencieux... Comme si pour tous les deux, notre imagination voyageait vers des idées coquines ou estimait les possibles.
Je m'assois sur une des tables et comme tout à l'heure, je dois faire l'effort de m'exprimer distinctement: « Je voudrais te proposer un jeu ... » dis-je cramoisie.
Continuant de rassembler mon courage , je sors la cordelette et le bandeau de ma poche et retire mon manteau.
Je suis vêtue d'une robe très décolletée, d'un gilet ne gênant nullement la vue et d'un collant.
Je racle ma gorge  : « Je veux être à toi tout de suite … Je veux être ta salope, ta pute … Si tu es d'accord, j'aimerais avoir les yeux bandés et que tu m'attaches les poignets ...Tu peux être doux, plus brutal ou du moins directif, injurieux... Souviens-toi que je le veux, que cela m'excite, que je te fais confiance... » Je lui tends la cordelette et le bandeau en me levant.
Je m'approche de lui et lui susurre à l'oreille « Prends-moi...baise ta pute »

Il me scrute. J'imagine qu'il pèse le pour et le contre...Je sais aussi que ce n'est pas dans sa nature...Il découvre...Il prend les accessoires offerts...sans lâcher mon regard du sien...Il me demande d'ôter mon collant et mon gilet...Une pointe d'autorité teinte sa voix grave...Je m'exécute, je reste immobile et j'attends...Il me contourne et vient placer sur mes yeux le dit bandeau.
Je sens son souffle sur ma nuque et ses mains qui écartent mes cheveux...Un grand frisson me parcourt...J'aime ne pas savoir ce qui m'attend et en même temps une petite appréhension pointe le bout de son nez...Je recommence à mouiller de façon déraisonnable...

Je sens ses baisers dans mon cou et de douces caresses qui descendent vers mes seins. Je crois qu'il les aime bien...Ils sont lourds, voluptueux et les tétons saillants...
C'est une partie de mon corps qui me plaît. J'aime particulièrement mes « petits bouts » surtout lorsqu'ils pointent...(et si vous voulez de l'inavouable, lors de séances masturbatoires, je les ai léchés, titillés et pincées au moins...)

Ses mains s'emparent de ceux-ci et les découvrent durs, érigés. Ses caresses stimulent mes mamelons mais également mon clitoris....
Mon entrejambe ressemble désormais « aux chutes du Niagara »...Il les pince, les tourne, les malaxe...Je sens sa queue durcir sur mes fesses...J'adore cette sensation ...
Malgré l'entrave sur mes paupières, je perçois ses déplacements, ses frôlements ….Mes sens sont déboussolés...mon corps abandonné...je suis incandescente !
Il vient de se mettre face à moi...Me dégrafe mon soutien gorge...son buste contre le mien... son odeur enivrante... A ce stade je suis une bombe à retardement...Quand l'envie est tellement forte qu'elle en est presque douloureuse...
Il sort ma poitrine de mon décolletée...
Il prend la cordelette et m'attache les mains dans le dos... Le contact du chanvre sur ma peau me fait frémir...
Je le sens se déplacer autour de moi...Il reprend mes mamelles en main puis en bouche … Il les suce, les tête, les mordille, les aspire sans aucune retenue comme tel est mon plaisir ...Il le sait...et le sien bien sûr...
Je pourrais jouir rien que comme ça tellement c'est exquis !
Ma respiration est rapide...J'ai envie de lui de sa bite là en moi tout de suite !!!
Et dans un souffle, je le supplie de me prendre...J'ai envie de lui attraper la tête l'agripper...instinctivement je tire sur mes liens... cambrée complètement offerte à ses lèvres brûlantes...impuissante.
« prends-moi !!! » supplies-je...cette fois je le crie...

Il me retourne, me plaque le buste contre une table , mes poignets toujours retenus dans mon dos, il m'arrache ma culotte et en un instant, sa queue pénètre ma chatte...Dans une alternance de douceur et de coups de boutoir...je gémis, je râle...Il se saisit de mes cheveux et me dit : « tu aimes ça Salope ?! ».... « oh oui oui oui... ! » Il continue de plus belle...
Puis s'arrête, reprend son souffle ...et son calme...
Il me caresse mon petit orifice avec ma mouille et je l'encourage au crachat...un ...deux doigts...
Ainsi prête, il revient à la charge de son sexe érigé vers mon cul...Il s'y enfonce d'un coup m'arrachant un cri de plaisir mélangé de douleur (un peu). Il reste doux pendant un moment, le temps de me sentir à mon aise...
Mon excitation est telle que c'est quasiment une formalité. Il m'empoigne la crinière et se laisse aller tremblant me traitant de chienne, de pute, de salope... Je suis sa Salope !
De petites claques sur mon postérieur rougissant...Une danse sodomite...Intense...jusqu'à se déverser en moi à l'instant même où je me renverse en lui dans une séries de râles, de soupirs, de cris et de suppliques.... « arrête pas !!!!... »
Il essuie son sexe sur mes fesses comme je l'avais fait plus tôt sur mon visage et me détache les mains.
Je ne bouge plus...Comme pour prolonger le moment...pantelante.

Etait-ce fini ?....pas tout à fait...

Les yeux toujours dans la pénombre du tissus, je sens une nouvelle caresse sur mon petit minou...
Caresse de plus en plus appuyée jusqu'à l'orée de mon vagin...Celui-ci toujours aussi humide !
Un doigt me pénètre doucement puis un deuxième en « aller-retour » puis trois...je le guide...
Attendre que les « va et vient » soient fluides et quatre...Reste le pouce...Je me tortille au tour de ses assauts...Une vive chaleur m'envahit...Je relâche, lâche prise ...la fatigue de nos ébats précédents aidante...je ne suis plus que plaisir et abandon...
Il tourne légèrement la main et le tour est joué...tout y est...C'est magique...je suis empli de lui...
« Encore, oui, continue, je... » dis-je le souffle entrecoupé de petits bruits de souris...
Sa main libre se met à décrire de petits cercles sur mon bouton turgescent le parcourant de bas en haut, de haut en bas l'entourant de ses doigts...Le fist ...le tout ...un tourbillon des sens...

Je n'y tiens plus et dans un spasme j'explose tout autour de lui...je tremble...je hurle son nom....

Epuisée...je reste là souriante...ailleurs !
Mon amant s'approche me retire le bandeau et me chuchote presque timidement : « Je ne t'ai pas fait mal ? Tu vas bien ? »

Mes yeux se ré accoutument au fur et à mesure au jour celui-ci déclinant...Je me tourne vers lui...et fidèle à moi-même je le remercie... ! (sourire oui je suis comme ça) On se serre fort l'un contre l'autre dans une longue étreinte... pleine de tendresse.
Dans notre regard brille notre complicité ainsi consommée, consumée, rapprochée...
Nous nous rhabillons ...Et c'est main dans la main que nous regagnons notre logis d'un week-end :
La chambre blanche et bleue....
Thèmes: Nouvelle X
l1c0nnu
Superbe récit empreint de désir et d'émotion
  • 08/06/2017
  • ·
  • J'aime
  • ·
Deep
L'idée qui me plait le plus c'est quand les envies s'expriment par le regard. C'est sans limite.
Merci (et bravo) pour ce texte Smile
  • 05/07/2017
  • ·
  • J'aime
  • ·
Merci de retaper ce code :
Reload Image
Retapez le code de vérification