Inscrivez-vous !
Charnelle Attitude <-- Cliquez vite pour profiter pleinement du site (c'est gratuit) !
L'inscription permet l'accès aux photos rondes, aux annonces d'hommes, femmes rondes et couples libertins, au tchat, à la messagerie de rencontre gratuite

Bonjour...
Je réagis ou interviens rarement sur le forum, ceci dit j'aurais aimé avoir vos retours sur l'image ou la fabrication d'une image à travers la toile et vos réactions face à la réalité... est-ce que l'échange et le désir virtuels compensent la réalité? Parfois décevante, à l'opposé du fantasme, de l'image figée souvent retouchée? L'esprit surpasse-t-il la réalité physique en s'imprègnant des messages mis en relief à travers ces clichés? Bref... à moins de vouloir baiser à tout prix ... rien ne vous rebute? Oui oui je sais...je vais m'en prendre je le sens... rires

Felinement vôtre... enfin presque
Féline75 a dit...

Bonjour...
Je réagis ou interviens rarement sur le forum, ceci dit j'aurais aimé avoir vos retours sur l'image ou la fabrication d'une image à travers la toile et vos réactions face à la réalité... est-ce que l'échange et le désir virtuels compensent la réalité? Parfois décevante, à l'opposé du fantasme, de l'image figée souvent retouchée? L'esprit surpasse-t-il la réalité physique en s'imprègnant des messages mis en relief à travers ces clichés? Bref... à moins de vouloir baiser à tout prix ... rien ne vous rebute? Oui oui je sais...je vais m'en prendre je le sens... rires

Felinement vôtre... enfin presque


Coucou toi,
Tu parles des photos que l'on trouve sur le net ou qui se trouvent sur Charnelle ?
Pour ma part tenter de se mettre en valeur, par de la jolie lingerie, une pose suggestive ou du maquillage ne me choque pas. Bien sûr retoucher des photos pour paraître plus "mince" plus jeune ou plus "beau" cela me "gêne" un peu dans le sens où le but, pour moi, est le réel et parfois le fossé peut sembler énorme en effet Wink
Mon' but n'est pas de baiser à tout prix, mais j'aime l'exhib, mais l'exhib sensuel, classe et pas'vulgaire alors oui je passe par des "artifices" comme la lingerie, le maquillage et parfois meme je mets un filtre "vintage" (je crois) car la photo s'y prête mais je pense que c'est aussi le jeu pour ce type de site... dans la mesure où cela reste "vrai" (age, taille...)
Coquine et fière de l'être !
C'est vrai que c'est un sujet intéressant qui m'a toujours questionnée sur le net...Surtout quand on a un physique atypique ou du moins...impressionnant (en général le combo : grande + gros seins + grosses fesses + grosses cuisses + gros ventre + grande gueule + gros coeur+ gros calin, ça fait peur ! ^^, enfin, pas à tout le monde remarque ! )
--

Du coup ça dépend de son rapport à la rencontre, et me concernant, j'en ai deux.

1. J'aime bien les belles images.
Pas forcément filtrées retouchées etc...mais un effort sur le cadrage, un regard, une bouche, bref, qu'un esprit ai cherché un minimum à construire cette image, à attiser le regard, à chercher la sensualité dans l'humour, le naturel ou l'accessoire en un cliché, me touche.
Cela peut être comme on est, ou un peu mis en scène peu importe, même si je pense qu'il faut un peu des deux...ou du moins plusieurs photos différentes...
Bref, c'est un peu bête, mais voilà, j'aime bien les belles images, ça stimule mon esprit, porte ouverte sur les fantasmes.


2. Il y a deux rencontre. Une avec une image. Et une avec une personne.
L'image c'est l'imaginaire, le subjectif, l'esprit s'en empare vite pour la transformer.
Le dialogue, puis la rencontre physique c'est une autre forme de rencontre...qui n'a rien avoir avec la première!
J'ai l'impression que sur le net, il y a des déception parce qu'on s'attache à l'image...alors qu'en fait ce n'est qu'une impression.
Avec une image on a l'impression que quelqu'un nous plait ou non, ce n'est qu'en vrai qu'on saura vraiment.
Enfin...c'est comme ça que moi je vois la chose !
A partir du moment où l'on a intégré que la première n'est au final que peu reliée avec ce qui sera ressenti dans la deuxième, ça passe bien... Mais ça c'est parce que je n'ai pas vraiment de critères physiques défini dans ma recherche. Tout le monde ne pense pas pareil Smile Et c'est normal chacun est différent Smile


Ca m'a valu de belles surprises jusqu'à présent, j'espère que ça portera chance à d'autres aussi Wink

*Cléo
Dernière modification le 10/05/2017 12:21 par cleoetmarcus.
- Qu'on le couvre d'or !
- C'est ça, qu'on me couvre d'or!

Cleo&Marcus
Je rentre mon séant à la maison et je reviens vers vous les filles, dolci bacci
Merci Féline pour avoir mis sur le tapis cette question brûlante...
La construction icônique de la sexualité est le fruit d'une multitude d'influences sociologiques. Si nous sommes ici à l'opposé de l'image des corps photoshoppés des magazines, ce qui est offert à nos yeux sur ce site n'est cependant pas exempt de clichés, que nous pouvons, fort heureusement, détourner, réinventer et qui suscitent simplement le désir et l'imagination. Je cite brièvement quelques références esthétiques qui peuvent traverser le mouvement Size : Burlesque, Pulp, Gothique, Hentaï, Fetish, Queer, Trash... La richesse de ces univers témoigne d'une diversité qui n'a rien à voir avec sexualité de Monsieur Tout le monde, ni même avec le ghetto Porno-Chic de la marchandisation du sexe.

J'ajoute que si l'on peut regretter que la beauté du corps humain (merci Rodin, merci Maillol) ne soit ici représentée que par des seins ou des fesses pour les femmes et des bites en érection pour les hommes, on ne peut leur enlever leur puissance d'évocation(d'incantation) sexuelle. L'image véhiculée sur les sites de cul est le miroir exact de ce qui est "tabou" sur Facebook. Le cadrage serré de ce qui laisse percer l'intime, sans révéler l'identité, aboutit à ce puzzle de morceaux d'humains à seule fonction masturbatoire. A nous, à vous de rendre à ces détails, l'image érotique, subtile, belle et excitante qui nous, qui vous ressemble.
" je ne suis attirée que par les grands ténébreux, sportifs et de surcroit bel homme... qui savent ce qu'ils veulent...j'entends par là..les vrais mâles virils..."


C'est de bonne guerre de te raconter quelques salades histoire de passer cette barrière pour tenter sa chance.
Dernière modification le 10/05/2017 09:10 par Garfield.
Edgar a dit...

J'ajoute que si l'on peut regretter que la beauté du corps humain (merci Rodin, merci Maillol) ne soit ici représentée que par des seins ou des fesses pour les femmes et des bites en érection pour les hommes, on ne peut leur enlever leur puissance d'évocation(d'incantation) sexuelle. L'image véhiculée sur les sites de cul est le miroir exact de ce qui est "tabou" sur Facebook. Le cadrage serré de ce qui laisse percer l'intime, sans révéler l'identité, aboutit à ce puzzle de morceaux d'humains à seule fonction masturbatoire. A nous, à vous de rendre à ces détails, l'image érotique, subtile, belle et excitante qui nous, qui vous ressemble.


Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, je pense aussi qu'une photo au naturel n'empêche pas d'être un minimum travaillée (par opposition aux photo brutes de portable et/ou prises avec un flash violent qui rendent les images très crues).
J'apprécie par contre le jeu d'exhibition que peut être, comme tu l'as dit, cette sorte de puzzle erotico/pornographique si il est esthétique et bien pensé. Comme une sorte de glory hole virtuel qui fait travailler l'imaginaire.

*Marcus
Dernière modification le 10/05/2017 12:20 par cleoetmarcus.
- Qu'on le couvre d'or !
- C'est ça, qu'on me couvre d'or!

Cleo&Marcus
   aime(nt) ça.
Je pense qu'il ne faut pas oublier que quoi qu'il arrive, les photos sont non contractuelles. Ensuite, rien ne vaut les échanges pour en savoir plus sur la personne derrière la photo.
Coucou,

Trop de photos tuent l'imagination. Je dois être, sans doute, un vieux con, mais le plaisir cérébral est plus important qu'une photo en ce qui me concerne. Loin de moi l'idée de blâmer celles et ceux qui aiment et font des photos, mais aujourd'hui, devoir se vendre à tout prix comme un produit de consommation à base de selfie ou autre photos suggestives, à force, çà tue le désir me concernant et le plaisir de la découverte. Mais aujourd'hui la société est ainsi faite, à nous de faire en sorte que cela ne devienne plus une norme ni une obligation. Puis n'oubliez pas que vous n'être propriétaire de rien dès que vous publiez sur un site internet ou réseaux sociaux et que le droit à l'oubli, c'est pas pour demain.

Pour vivre heureux, vivons cachés ?
Est-ce que l'échange et le désir virtuels compensent la réalité?

Curieuse formulation ? J'aurais questionné à l'inverse ? Ou est-ce à dire que tant qu'il n'y a pas le réel, on triche dans le virtuel ?

Du coup, je ne sais pas quoi répondre car il me semble que le virtuel est souvent là pour cacher la réalité...

(Réalité)Parfois décevante, à l'opposé du fantasme, de l'image figée souvent retouchée?

25 ans dans la photo m'ont largement permis de reconnaître la triche, la prise de vue "amateur" de celle du "professionnel". Sans parler du photoshopisme qui a existé depuis que la photo existe sous une forme plus manuelle...
Aussi, à mes yeux, une photo trichée reflète la personne : tricheuse.
Quant à la qualité des images, elle est aussi d'une certaine façon le reflet de la personne.

La réalité est bien évidemment loin du rêve. Du reste, la question impossible à poser ici est : "quel-le est votre partenaire idéal-e ?"... Non ?

Alors elle peut être décevante si l'on se fie à l'enveloppe. Mais j'aime à user de cette image : si l'on veut lire la lettre, il faut se défaire de l'enveloppe
Et celle ou celui qui se contente de lire l'enveloppe ne risque pas de gagner le gros lot.

L'esprit surpasse-t-il la réalité physique en s’imprégnant des messages mis en relief à travers ces clichés?

Pour toute image, la légende est importante pour guider le lecteur. La même image légendée de 2 façons différentes (à charge ou à décharge) en modifie le sens. Cela est un grand classique de la désinformation, abondamment utilisée dans les pays totalitaires au début du 20e siècle et largement repris par quelques totalitaires actuels et autres abonnés nauséabonds aux rézos-socios.
Je vous renvoie à un livre très intéressant à ce sujet : Le commissariat aux archives, d'Alain Jaubert.

Et donc à l'évidence, le regard qui s'attache à une image, pour une raison ou une autre, peut en chercher le sens caché mais évoqué par la pose choisie, le regard ou son absence, la lumière élaborée ou le cadrage à chier.
Mais l'image ne suffira pas à comprendre : il faut la légende, en l’occurrence ici, le texte de l'annonce.

Mais bien sûr, l'image provocatrice (excès de tout genre, en beau ou en moche, en osé ou en mièvre) est aussi une façon d'appeler le chaland...
Mais alors, qui va être piégé ? L'appât ou le pêcheur ?

Bref... à moins de vouloir baiser à tout prix ... rien ne vous rebute?

Si, le mauvais goût. Mais c'est subjectif comme toute attirance physique ou cérébrale.

Sergio @ qui lit les lettres

PS (édition du 11/06/17 14h27) : "bémol" concernant la retouche : je ne considère pas la suppression d'un 'tit bouton, d'une 'tite rougeur, ou le gommage d'un 'tit bourrelet dû à une pose un peu chantournée, comme étant de la triche. C'est purement cosmétique et ne change rien aux rondeurs appréciées, complétées d'une annonce attachante...
Dernière modification le 11/06/2017 14:28 par jardineur.
Le doute m'habite, mais c'est pas cochon
jardineur a dit...

Est-ce que l'échange et le désir virtuels compensent la réalité?

Curieuse formulation ? J'aurais questionné à l'inverse ? Ou est-ce à dire que tant qu'il n'y a pas le réel, on triche dans le virtuel ?

Du coup, je ne sais pas quoi répondre car il me semble que le virtuel est souvent là pour cacher la réalité...

(Réalité)Parfois décevante, à l'opposé du fantasme, de l'image figée souvent retouchée?

25 ans dans la photo m'ont largement permis de reconnaître la triche, la prise de vue "amateur" de celle du "professionnel". Sans parler du photoshopisme qui a existé depuis que la photo existe sous une forme plus manuelle...
Aussi, à mes yeux, une photo trichée reflète la personne : tricheuse.
Quant à la qualité des images, elle est aussi d'une certaine façon le reflet de la personne.

La réalité est bien évidemment loin du rêve. Du reste, la question impossible à poser ici est : "quel-le est votre partenaire idéal-e ?"... Non ?

Alors elle peut être décevante si l'on se fie à l'enveloppe. Mais j'aime à user de cette image : si l'on veut lire la lettre, il faut se défaire de l'enveloppe
Et celle ou celui qui se contente de lire l'enveloppe ne risque pas de gagner le gros lot.




Joli Calembour... rires et belle réponse

L'esprit surpasse-t-il la réalité physique en s’imprégnant des messages mis en relief à travers ces clichés?

Pour toute image, la légende est importante pour guider le lecteur. La même image légendée de 2 façons différentes (à charge ou à décharge) en modifie le sens. Cela est un grand classique de la désinformation, abondamment utilisée dans les pays totalitaires au début du 20e siècle et largement repris par quelques totalitaires actuels et autres abonnés nauséabonds aux rézos-socios.
Je vous renvoie à un livre très intéressant à ce sujet : Le commissariat aux archives, d'Alain Jaubert.

Et donc à l'évidence, le regard qui s'attache à une image, pour une raison ou une autre, peut en chercher le sens caché mais évoqué par la pose choisie, le regard ou son absence, la lumière élaborée ou le cadrage à chier.
Mais l'image ne suffira pas à comprendre : il faut la légende, en l’occurrence ici, le texte de l'annonce.

Mais bien sûr, l'image provocatrice (excès de tout genre, en beau ou en moche, en osé ou en mièvre) est aussi une façon d'appeler le chaland...
Mais alors, qui va être piégé ? L'appât ou le pêcheur ?

Bref... à moins de vouloir baiser à tout prix ... rien ne vous rebute?

Si, le mauvais goût. Mais c'est subjectif comme toute attirance physique ou cérébrale.

Sergio @ qui lit les lettres
Toutes les heures sont GMT +2. Il est 00:27.