Inscrivez-vous !
Charnelle Attitude <-- Cliquez vite pour profiter pleinement du site (c'est gratuit) !
L'inscription permet l'accès aux photos rondes, aux annonces d'hommes, femmes rondes et couples libertins, au tchat, à la messagerie de rencontre gratuite

Me voilà sous antidépresseurs depuis le 16 novembre...
Et je ne vous cache pas que je suis récalcitrante à toute forme de médication à la base...
Alors oui ça me permet de stabiliser mon humeur sur un versant moins triste mais qu'en est il de ma libido et de la capacité à atteindre l'orgasme...

Quasiment plus d'envie à l'horizon...
Et le peu d'envies que j'ai finissent par une incapacité à atteindre l'orgasme...

J'ai réussi à parler au médecin des tremblements, maux de tête etc qui ont fini par passer... mais parler de mon manque de libido et de mon absence d'orgasme je n'y parviens pas...
Je suis sur le point d'arrêter ce fichu traitement...
Alors si vous avez vécu cette expérience de vie, dites moi juste si c'est temporaire ou si ça perdure dans le temps...
Sachant que début décembre j'ai quand même réussi à l'octroyer deux orgasmes...
Mais que depuis plus d'envies...
Je sais c'est complètement impudique comme publication...
citronglace a dit...

Si, ici, on ne peut pas parler de tout, je ne vois pas où on peut en parler.

Je n’ai jamais pris d’antidepressers donc je ne peux pas trop répondre à ta question.

Par contre, est-ce que penser libido et orgasme, ce ne serait pas la sortie du tunnel, voir que les antidépresseurs ont rempli leur job et que tu vas pouvoir les arrêter et reprendre une activité euphorique Smile


Quand on Commence un antidépresseur on sait que c'est un traitement qui doit être pris au minimum 6 mois...
Donc je ne suis pas sensée les arrêtés seule... Ni si rapidement...
Mais je n'ai pas envie de faire une croix sur ma sexualité non plus... J'avais plein d'envies et de désirs avant et c'est ce qui le permettait d'extérioriser certaines choses justement...
Je me tâte... j'ai rdv demain, je vais prendre le taureau par les cornes et en parler au médecin je pense...
J'ai pas envie d'une vie lissée sans saveurs...
Et sans émotions et tout le reste...
Bonjour,
Je ne suis pas spécialiste en la matière et je n’ai pas eu d’antidépresseurs mais j’ai une amie qui a ressenti une perte d’envie avec la prise de son traitement antidépresseur. Elle en a parlé au médecin et il s’est avéré que c’était un effet secondaire, il lui a donné un autre traitement et apparemment ça va beaucoup mieux de ce côté là.
Donc n’hesites pas à en parler avec ton médecin il est là pour cela, aucune honte à avoir. Ce serait dommage de te priver de jolies choses Wink
Bon courage
Coquine et fière de l'être !
   aime(nt) ça.
Hello Fraise,
En effet, la baisse de libido est un effet secondaire des AD. Chez ces messieurs, ils peuvent même provoquer des pannes d’érection (aie aie aie).
Heureusement, les effets secondaires sont différents selon les molécules, nous y réagissons différemment.Donc un changement de traitement peut régler le problème.
Tu peux aussi choisir d'arrêter ton traitement. Cependant, à terme, les troubles de l'humeur peuvent également entraîner une baisse de la libido. Cornélien donc...
Il me semble que c'est une excellente idée d'en parler à ton médecin,même si je comprends que c'est délicat. L'important, au final, c'est ton bien-être et à mon avis cela en vaut la peine.
J'espère que tout va revenir rapidement dans l'ordre et que tu vas passer une très belle - et coquine - année 2018 !
Alors, ça a déjà été dit mais je plussoie, parce que je trouve ça important : en parler à ton médecin. La libido, pour moi, fait partie de l'état de santé général, donc un médecin est le premier bien placé pour entendre et "guérir" comme n'importe quel autre souci de santé.

J'ai dû, il y a quelques années parler de ma libido (qui était à l'inverse de la tienne à ce moment là, trop exacerbée, vraiment trop, quitte à me pousser à faire des conneries et à dévorer le reste de ma vie, c'est pas mieux, à choisir, je préfère presque qu'elle se mette en pause, bref...) à mon médecin. J'ai hésité longtemps, je m'en suis fait une montagne, et quand, enfin, je me suis décidée, je me suis sentie tellement bête d'avoir eu aussi peur et d'avoir traîné : en face la réponse a été médicale, professionnelle, soulageante et rien d'autre, surtout pas en négatif. Tout simplement parce que (j'en suis persuadée maintenant) la libido est une chose naturelle, normale, qui fait partie de la vie et doit être traitée comme telle. Et tout médecin normalement constitué doit le savoir et le prendre en compte.
J'en ai pris (c'était du séroplex je crois) ça ma fait gonfler comme un ballon et j'était tout le temps malade (vomissement et... plus envie de rien), par contre rien de particulier question libido (même si j'avais pas beaucoup d'occaz à l'époque lool), j'en ai parlé au doc et il m'a dit de laisser tomber.

Après le doc peu t'aider, je sais que c'est vraiment dur quand il s'agit de parler de libido (ou de sexe en gros) à des pro où même à qui que se soit de pas préparé, mais mieux vaut que tu lui en parle avant de tout stopper et d'être pas bien à nouveau...
Vivement une sexualité open source...
Aaaaaaaaaaaah ma pote dépression....
La seule chose que je peux dire c'est que si j'ai bien appris un truc avec toutes ces années passées entre deux eaux c'est que le cul n'est pas un moyen mais une finalité.

Le cul touche l'intime et n'est pas à mes yeux un moyen de revaloriser son image sur le long terme.

Bref en espérant ne pas avoir été trop "donneur de leçon".
Au plaisir !
Il paraît que je suis impatiente d'aller mieux et que c'est plutôt bon signe...
Donc mon médecin a souri et m'a dit qu'il fallait que je me laisse le temps... Qu'il n'était pas inquiet sur les suites pour ma libido... et que donc et puis d'abord comment peut il ne pas être inquiet de ma libido en berne?
Ça devrait être sa première préoccupation!!!
Rire...
Il m'a dit que ça reviendrait plus rapidement que ce que je pensais...
Voilà... selon lui ce n'est pas forcément lié à mon traitement mais au choc psychique perçu en novembre et aux préoccupations qui sont miennes et tournicotent dans ma tête depuis...
Super, tu lui en as parlé! Visiblement, le bilan est positif. Je suis contente pour toi, tiens bon !
LadyDolce a dit...

Super, tu lui en as parlé! Visiblement, le bilan est positif. Je suis contente pour toi, tiens bon !



Merci oui... j'ai un peu tourné autour du pot...
Ça va aller...
Je m'occupe l'esprit à de futures réjouissances et qui sait une jolie soirée pourrait faire revenir des envies...
Sociable a dit...

Commence par te faire faire un bon massage, cela devrait vitre être érotique, donc libido...


J'ai les huiles, me manque des mains patientes et des intentions bienveillantes Smile
judge a dit...




mon monde est pavé de bonnes intentions mes mains elles sont fermes et où elles passent la peau s'en souvient Smile XD


La peau a une mémoire c'est vrai...
Fraisedesbois a dit...



J'ai les huiles, me manque des mains patientes et des intentions bienveillantes Smile



bienveillance et tendresse
sont les maitres mots d'un massage bien etre
Je vais finir par croire que quand une femme avoue ne plus avoir d'orgasmes... ça vous galvanise... Prenez vous ça comme un défi à relever messieurs?
Mais une chose positive, vous ne doutez pas de vos compétences... Du coup ça donne envie de voir où ça mene..
   aime(nt) ça.
TIens bon Fraisedesbois on te soutient tous
Toutes les heures sont GMT +1. Il est 13:34.